Actualité

Anaïs Vachez reçoit le Prix jeunesse Quais du polar pour Les élèves de l'ombre

Cette première récompense est une grande fierté et un symbole important pour notre autrice et pour la collection « Hanté » qui ne demande qu’à être mise entre les mains des collégiens et dévorée, histoire après histoire !

La collection « Hanté », pour ceux qui n’ont pas peur d’avoir peur.

Il n’y a pas que Stephen King ou R.L. Stine (créateur de « Chair de Poule ») qui proposent des sensations fortes à leurs lecteurs dès le collège... il y a aussi les auteurs – français ! – de la collection Hanté.

Lancée en mars 2020, la collection compte à ce jour sept plumes de talent : Amélie Antoine, Rolland Auda, Rachel Corenblit, Chrysostome Gourio, Anaïs Vachez, Thibault Vermot et Sarah Cohen-Scali. Leur point commun ? Ils sont passionnés d’épouvante et de fantastique et se sont inscrits avec joie, à 200%, dans la lignée des grands maîtres du genre (Stephen King, Howard Phillips Lovecraft, Neil Gaiman entre autres) pour proposer aux collégiens des récits courts et intenses, cauchemardesques à souhait mais aussi miroirs de notre monde :

Une maison hantée où il est impossible de dormir ; une histoire d’amitié à la vie, à la mort ; des élèves possédés par leur professeur ; un photomaton qui renferme une malédiction ; une nuit de camping fatale ; une poupée maléfique ; un musée des tortures labyrinthique ; ou encore un pacte de sorcellerie à des fins de vengeance...

Ne craignons pas d’effrayer les jeunes lecteurs. Envisageons même qu’ils puissent prendre plaisir à se faire peur ! Telle est la note d’intention de la collection, le fil directeur de ces histoires pensées dans le moindre détail pour titiller férocement l’imagination.

Le roman d’Anaïs Vachez, Les Élèves de l’Ombre, vient de recevoir le Prix Polar jeunesse à Quai du Polar, élu par des élèves de 3e cycle. Les Élèves de l’Ombre s’avère être une excellente porte d’entrée dans la collection avec une intrigue qui prend place au collège, une réflexion sensible sur la phobie scolaire qui fait écho, à travers des événements fantastiques, aux angoisses ou préoccupations réelles des préadolescents. Cette première récompense est une grande fierté et un symbole important pour la collection « Hanté » qui ne demande qu’à être mise entre les mains des collégiens et dévorée, histoire après histoire !

 Clémence Bard - éditrice

Les élèves de l'ombre

Anaïs Vachez

Les élèves de l'ombre

Un professeur maléfique, des élèves possédés... pire que vos pires…

Le mot d'Anaïs Vachez